Honneur et Fidélité. 150ème anniversaire de Camerone.

1863 Camérone,  chacun devrait connaitre cette date et ce lieu. Ils expriment l’honneur, la fidélité, le courage et le sens de la parole donnée.

« Dans ce glorieux combat, tout le monde a fait son devoir » écrit le Maréchal Forey commandant le corps expéditionnaire au Mexique, le 30 août 1863. Quant au commandant Regnault, commandant par intérim le 1er Régiment étranger, il « exprima sa conviction qu’en pareille circonstance, il n’est pas une seule compagnie de l’armée qui ne fit comme la 3e compagnie du 1er Régiment étranger qui a montré à un ennemi, combattant à 30 contre 1, ce que sont les soldats de la France ».

En cette journée du 30 avril 1863, le capitaine Danjou et ses hommes vont écrire une page éternelle à la gloire de la légion étrangère, à la gloire de la France.

Face à plus de 2000 mexicains,  ils ne sont que 62.

Lorsque un officier mexicain somme les Français de se rendre, le capitaine Danjou fait répondre : « Nous avons des cartouches et ne nous rendrons pas ! ». Il fait alors jurer à ses hommes de lutter jusqu’au bout.

Le capitaine Danjou tombera mais les légionnaires resteront fidèles à la parole donnée.

Camerone, c’est donc la fidélité à la parole donnée.

A la fin de la journée, il ne restera que cinq légionnaires. De leur côté, les Mexicains déplorent plus de 300 tués et blessés.

Ils n’accepteront de se rendre, qu’à l’unique condition qu’ils puissent conserver leurs armes et que l’on soigne leurs blessés « Nous nous rendrons si vous nous faites la promesse la plus formelle de relever et de soigner notre sous-lieutenant et tous nos camarades atteints, comme lui, de blessures ; si vous nous promettez de nous laisser notre fourniment et nos armes. Enfin, nous nous rendrons, si vous vous engagez à dire à qui voudra l’entendre que, jusqu’au bout, nous avons fait notre devoir. »

Acceptant les conditions de cette poignée de braves dont le courage l’impressionne, un officier mexicain francophone leur répond :  » On ne refuse rien à des hommes comme vous ! « .

Le Souvenir français d’Asnières souhaite à la légion étrangère une belle commémoration du 150e anniversaire de Camerone.

Thierry LE GAC
Secrétaire du comité du Souvenir Français d’Asnières

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *