Les maires, acteurs de mémoire

Les maires sont des exceptionnels acteurs de mémoire. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, ils eurent la responsabilité de mettre en œuvre les politiques mémorielles communales qui se concrétisèrent par l’érection des monuments aux Morts. C’est au maire et à son conseil municipal que revint le choix du lieu de leur installation : devant la mairie, devant l’église, ou dans le cimetière ; de leur ornementation : la croix du combattant souvent substitution de la croix chrétienne interdite sur les monuments civiques ; et de l’élaboration de la liste des noms à inscrire. Fallait-il retenir le nom du combattant né dans la commune mais n’y habitant plus ? Celui du mort des suites de la guerre, celui des fusillés… ? Autant de questions qui furent alors tranchées et qui ouvrent aujourd’hui la recherche attentive des « oubliés ».
C’est sur les maires aussi que reposa, et que repose toujours, la responsabilité d’organiser les cérémonies patriotiques. C’est sur eux enfin que reposa, et repose toujours, la responsabilité d’épauler Le Souvenir Français.
Ce rôle mémoriel s’est accru ces dernières années avec le développement des initiatives de transmission, telle que la participation au financement des voyages mémoriels. Le Souvenir Français sait pouvoir compter sur les maires de France. 130 ans de partenariat nous rassemblent.
Le Souvenir Français et les élus locaux sont deux piliers de la vie mémorielle de notre pays, comme ils sont deux piliers du bon fonctionnement de notre démocratie.

Serge BARCELLINI
Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l’association « Le Souvenir Français »
 
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *